L'Égypte ancienne  

 


Pyramide et sphinx
 « .......O Égypte, Égypte, il ne restera
de tes religions que de vagues récits que
la postérité ne croira plus des mots gravés
sur la pierre et racontant ta piété....... »

Hermès Trimégiste    
Discours d'Initiation    

 

 

Genèse d'une civilisation

Au commencement étaient la mer et la terre

Puis sont venus les hommes

 

Genèse d'une civilisation

 

Au commencement étaient la mer et la terre

Il y a 10 000 ans, la mer Méditerranée était coupée en deux grands bassins par un isthme qui réunissait la Tunisie et l'Italie en passant par l'île de Malte. D'immenses forêts l'entouraient de tous cotés et à  la place du Nil il y avait une série de vastes bassins et de forêts étalées jusqu'à  la mer.

Entre 10 000 et 8 000 avant J.C., un cataclysme, dont on ignore la cause et la nature, provoque d'énormes changements, le pont entre la Tunisie et l'Italie s'affaisse, ne laissant,émergées que les à®les maltaises. Ce cataclysme n'est peut-être pas sans rapport avec celui qui aurait causé l'engloutissement de la légendaire Atlantide - les dates coïncident avec celles avancées par Platon.

En Afrique du Nord les immenses forêts disparaissent progressivement; les lagunes font place à  des déserts. Le Nil commence à  prendre son cours, descendant du cœur de l'Afrique, sur des milliers de kilomètres jusqu'à  ce qu'il se divise dans le delta pour se jeter dans la mer Méditerranée.

Entre 8000 et 5000 avant J.C. de nombreuses populations s'installent le long de la Haute et de la Basse Égypte : ce sont des peuples venant de l'Asie, du centre de l'Afrique et de l'Occident, survivants peut-être de l'Atlantide.

Puis sont venus les hommes 

Sphinx émergeant du Nil

A l'origine des temps, était l'Océan Primordial.
Un jour, les eaux se retirèrent.
Alors émergea une butte de terre - la Butte Primordiale.
Là , s'installèrent les dieux, puis les sages semi-divins.
Enfin vint le royaume des Hommes

Telle était, dans l'antiquité égyptienne, la conception, ou plutôt une des conceptions de la naissance du monde. Les Égyptiens affirmaient que leur histoire commence avec le règne d'Osiris et qu'avant lui il y avait déjà eu trois grands règnes divins : le Règne de l'Air Shou; le Règne de l'Esprit Ré; le Règne de la Terre Geb.

Ces règnes semblent évoquer les ères précédant la nôtre et dans celui de Geb, l'ère de l'Atlantide.

C'est au cours du quatrième millénaire qu'un peuple extraordinaire, capable de d'irriguer, de organiser les travaux agricoles, de bâtir des bourgades et des villes, constitua la plus vaste société organisée qui ait jamais existé. On ne retrouve que peu d'expériences semblables ailleurs et il n'est pas aisé d'en identifier les origines sinon en considérant l'hypothèse du continent perdu de l'Atlantide, citée Platon, trois mille ans plus tard.

Cette aurore, dans laquelle histoire et légende se confondent avec les images de l'Atlantide ou de l'Égypte, est attestée par ce monument hors du temps et unique qu'est le Grand sphinx.

Au nord, le royaume de Basse-Egypte (Basse-Egypte parce-que l'altitude est moins élevée) se serait réalisé sous le patronage du dieu Osiris, père du dieu Horus, dont le roi est l'incarnation,

Au sud, le royaume de Haute-Egypte se serait constitué sous le patronage du dieu Seth.

Et les deux royaumes d'exercer une rivalité croissante. Et paradoxe, ou miracle égyptien, comme il y en a tant eu, cette rivalité n'aboutira pas à  la destruction de l'un ou l'autre de ces royaumes, mais à  leur union.

Après une première unification ratée, à  l'initiative du roi du nord qui avait fait d'Héliopolis la première capitale d'Egypte, ce sera à  l'inverse un roi du sud qui conquerra le nord, le roi « Scorpion » Sekhem dont le successeur, N'armer, sera le véritable unificateur de l'Egypte, Nous sommes environ en l'an 3000 avant J.-C., et N'armer, qui se confond sans doute avec Ménés (nom que donnaient les auteurs grecs au premier pharaon-homme qui succéda aux semi-dieux et unifia le pays, fonda la première dynastie dont la capitale fut Abydos.

Pyramide de DjeserL'architecture des villes comme les nécropoles n'est encore qu'en brique crue, mais l'art s'est beaucoup développé et amorce la brillante évolution qu'on lui connaît à  partir de l'ancien empire. L'écriture est pratiquement fixée dans ses formes définitives. A côté d'elle, apparaissent le calendrier, la datation, les chiffres et le début de l'arithmétique, les premiers pas de l'observation astronomique, etc. Le tout lié à  une administration naissante, mais déjà  forte et centralisée, répondant ainsi aux impératifs du pays. A sa tête, le Pharaon règne, coiffé du " pschent ", c'est-à -dire de la double couronne :la haute couronne blanche de Haute-Egypte et la couronne rouge de Basse-Egypte

Le quatrième millénaire est terminé, c'est le début de la Première dynastie et, avec elle, pour nous de l'Histoire officielle de l'Égypte des Pharaons.

Haut de page

 

 

Art'chives : Accueil

artchives@samsara-fr.com