Expédition d'Egypte

Naissance de l'Égyptologie

Quand la légende égyptienne se mêle étroitement au mythe napoléonien

 

Bonaparte aux pyramides



" Du haut de ces pyramides,
quarante siècles vous contemplent...."
  

  



 

En 1798, le Directoire cherche à se débarrasser de l'ambitieux général, Napoléon Bonaparte, après sa glorieuse campagne d'Italie, et l’envoie en Égypte pour porter un coup à l'Angleterre, en rouvrant la route de Suez au lieu de la route du cap de Bonne-Espérance, défendre les intérêts économiques et stratégiques de la République Française et libérer les Égyptiens des mamelouks.

Le 19 mai, le jeune général de 29 ans embarque avec plus de cinquante-quatre mille soldats et marins,

Bonaparte, depuis l’adolescence, rêve d'Alexandre et de César. Il a recruté plus de cent cinquante savants, techniciens et artistes. Parmi eux des ingénieurs, des architectes, des peintres, le mathématicien Gaspard Monge, le naturaliste Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, le chimiste Claude-Louis Berthollet, l'ingénieur Nicolas Conté. C'est la présence de ces savants qui doublera l'expédition d’Égypte, guerre de conquête, d'une entreprise culturelle : la Description de l’Égypte.

Après seulement deux mois de préparatifs, quelque quatre cents navires ont pris la mer. Bonaparte est à bord du vaisseau amiral l'Orient, sur lequel ont également embarqué les principaux savants. On a emporté une véritable bibliothèque, des instruments d'astronomie, de topographie, de physique.

Le 1er juillet, Bonaparte débarque à Alexandrie. Le Patriote, porteur des instruments scientifiques, s'échoue sur un rocher et coule, heureusement lentement, ce qui permet de sauver une grande partie de sa cargaison.Expédition d'Egypte


Le 21 juillet, les soldats battent les Mamelouks à Embabeh, mais une semaine plus tard, le contre-amiral Nelson détruit la flotte de Bonaparte à Aboukir. Il enferme l'armée française qui ne peut plus repartir ni recevoir du ravitaillement.


Le 23 août 1798 a lieu la première séance de l'Institut d’Égypte. Les membres des quatre sections mathématiques, physique, littérature et arts, économie politique, avec les principaux militaires et responsables de la Commission des sciences et des arts, travaillent déjà à la classification des minéraux, à la réouverture du canal qui reliait dans l'Antiquité la mer Rouge à la Méditerranée et, bien sûr, procèdent aux relevés topographiques pour une nouvelle carte détaillée de l’Égypte.

Le 25 août , le général Desaix se lance à la poursuite des Mamelouks, ce qui le mènera jusqu'en Haute-Égypte. Vivant Denon, qui l'accompagne, dessine les monuments. Les soldats gravent leurs noms sur les pierres émergeant du sable. Maintenant, ces inscriptions peuvent être encore lus (à la jumelle, car elles sont tout en haut des édifices - désensablement oblige ! - )

Le 22 août 1799, à l'instigation de Bonaparte, l'Institut d'Égypte est créé ; il en sera le vice-président.

L’Égyptologie officielle débute, mais il faudra attendre encore quelques décennies pour que Jean-François Champollion perce le mystère des hiéroglyphes.

Haut de page

 

 

Art'chives : Accueil

artchives@samsara-fr.com