Soins postopératoires 

 

L'opération a réussi, si l'on en croit la feuille symbolique disposée sous la table (son pétiole est dirigé en sens inverse quand il y a mort. Ce symbolisme figure sur de nombreuses pierres d'Ica). Le chirurgien, qui a fixé un stéthoscope à ses oreilles, vérifie le bon fonctionnement cardiaque. Il tient dans ses mains l'aiguille enfilée ou le bistouris électrique. Le stéthoscope (et encore était-il en bois) passe pour avoir été inventé par le médecin français Laennec vers l'an 1800. L'instrument dessiné sur les pierres est plus ancien de quelques millénaires et semble comporter des tubes en caoutchouc.

 

(Les images et les textes sont extraient du livre de Robert Charroux, 
"Énigme des Andes" aux éditions. Robert Laffont)

 

horizontal rule

Art'chives : Accueil

artchives@samsara-fr.com