Akhenaton

Prophète et sacrilège.

 

statue d'Akhenaton

Akhenaton est considéré comme l’" inventeur " du monothéisme dans l’histoire du monde.

Vers 1370 avant JC, à l’âge de 15 ans, il devient pharaon pour un court (mais inoublié) règne de 19 ans. Il est le seul fils d’Aménophis III et de Tiy. Il se fait couronner sous le nom d’Aménophis IV " Celui qui satisfait Amon "

Jusqu’en l’An 4 de son règne, le nouveau pharaon, tout en promouvant le culte d’Aton (le disque solaire), continuait à honorer les autres dieux. Peut être lassé de la suprématie du clergé d’Amon qui était tout puissant, il impose Aton comme seul dieu, Cartouche d'Akhenatonfait détruire, en les martelant, les noms et les images d’Amon. Il quitte Thèbes, capitale de l’Empire et siège du Temple d’Amon : Karnak..

Il devient Akhenaton " Celui qui est bénéfique pour Aton ".

Il construit une nouvelle ville, à 320 km plus au nord : Akhet-aton " l’Horizon d’Aton ", appelée maintenant Tell Amarna.

Il donne l’essor à un nouvel art " armanien ", moins rigide, et surtout non conventionnel que par le passé. Les formes sont plus réalistes, pouvant aller jusqu’à la caricature. Les crânes s’allongent anormalement vers l’arrière, la poitrine se rétrécit, le ventre ballonne au-dessus du pagne.

Akhentaton adorant AtonLa famille royale est omniprésente dans les représentations : Néfertiti " La belle est venue " la grande épouse royale et les six princesses nées de son union avec le roi.

Akhenaton était très mystique. Certains hymnes qu’il composa à la gloire d’Aton, se retrouvent à peine changés dans les Psaumes de la Bible. Moïse, qui rappelons-le, vécut longtemps en Egypte et avait été élevé comme un prince égyptien, se serait-il inspiré d’Akhenaton, ou était-il " atoniste "?. N’oublions pas qu’il ne vivait seulement quelques décennies plus tard !

Quoiqu’on en pense la religion égyptienne, l’idée du monothéisme existait : tout ce qu'il dit concernant Aton n'est pas nouveau, car depuis des millénaires ces idées étaient à la base de l'enseignement secret des temples depuis des siècles. Du point de vue des initiés, la réforme d'Akhenaton était une divulgation des mystères de l'ancien enseignement, une profanation de ce qu'il contenait de plus sacré. On comprendra la colère que cette profanation a dû exciter parmi les initiés qui la considéraient comme un sacrilège.

Il fut aussi en quelque sorte, le premier apôtre de la non-violence, refusant de faire la guerre, même pour défendre les frontières de l’Egypte. Ce qui causa en partie sa fin, car de jours en jours, les pays voisins, toujours prêts à profiter d’une faiblesse, envahissaient de plus en plus le territoire égyptien. Le peuple est mécontent, car appauvri par les luttes intestines. Les alliés aux prêtres d’Amon fomentèrent une rébellion qui mit fin à son règne.Akhenaton et Nefertiti

On ignore totalement comment il est mort, bien qu’on suppose qu’il ait été assassiné. Sa tombe ainsi que celle de Néfertiti n’ont jamais été découvertes. Celles qui avaient été bâties pour eux à Amarna étaient vides. Très probablement, quelques fidèles ont caché leurs dépouilles dans un lieu tellement secret, qu’il reste inconnu à ce jour.

Lorsque mourut Akhenaton, vers 1354 avant JC, Smenkhkarê monte sur le trône d’Egypte pour un très court règne. On ne sait que peu de choses sur ce pharaon, mais Akhenaton semble avoir eu pour lui une préférence marquée et qu’il l’ait associé au trône, à la fin de sa vie.

Toutankhaton " Vivante d’Aton " lui succède. On suppose qu’il pouvait être le demi-frère, ou même le fils d’Akhenaton. En tout cas, il était son gendre, puisqu’il était marié à une de ses filles, Ankhkhesenpaaton " Elle vit pour Aton ". Dès son couronnement, il change son nom en Toutankhamon " Vivante d’Amon " et rétablit le culte d’Amon.

L’épisode d’Aton et de son prophète semble à jamais effacé de l’histoire, mais il reste à jamais gravé dans nos mémoires.

Si vous êtes intéressé par ce personnage hors du commun et attachant, un très beau film de 1954 " L’Egyptien ", d’après le roman de Mika Waltari " Sinouhé l’égyptien ", retrace la dernière partie de la vie d’Akhenaton.
A voir ou à lire absolument.

Haut de page

 

 

horizontal rule

Art'chives : Accueil

artchives@samsara-fr.com